1492 L’expulsion des Juifs d’Espagne - Collectif sous la direction de Roland Gœtschel

Paris. Maisonneuve et Larose 1995. 310 pages

Il s’agit ici des actes d’un colloque très spécialisé tenu en Sorbonne du 11 au 13 mai 1992. Comme souvent en pareille matière, les difficultés financières et autres font que l’édition des actes est fort en retard sur l’événement1. Les sujets traités furent fort variés, souvent très particuliers.

Plusieurs interventions exposent la réinstallation des expulsés ici ou là en Europe, et comment ces faits furent perçus par des juifs et non-juifs à l’époque même.

Anne Zink a travaillé sur les flux d’arrivée et de départ concernant Bayonne au XVIIème siècle, en fonction de l’insécurité et de la nécessité de rester crypto-juifs jusqu’en 1660 environ.

Daniel Tollet traite du phénomène moins connu que constitue l’exode des Sépharades vers l’Europe du Nord, Hambourg par exemple, où Jacob Sasportas fit construire une synagogue dès 1660. A la fin du même siècle, des Sépharades s’installent à Vienne, où Moses Lopes Pereira obtient des lettres patentes.

Renata Segré nous entretient des liens entre les diverses communautés juives d’Italie dès le XVIème siècle tandis que Gilles Veinstein essaie d’éclaircir la question contreversée des apports technologiques (textile, armement) des Sépharades en Empire ottoman.

De façon tout à fait originale, Béatrice Leroy se penche sur l’image du Juif dans la littérature castillane au cours des deux siècles précédant l’expulsion.

Michèle Escamilla-Colin étudie le passage de l’ancienne Inquisition médiévale, proprement religieuse, à la nouvelle, celle de 1478/80, nous dirons “politique”, dans la main du pouvoir royal par délégation du pape.

J.P. Filippini étudie comment les arrivés d’Espagne, qui avaient pris le pouvoir à Livourne se sont laissé peu à peu supplanter par les “Italiens” qui n’avaient jamais capitulé, ceci vers l’époque de la Révolution française.

Joseph Tedghi examine l’implantaion de l’imprimerie par les juifs portugais à Fez tandis que R.G. Fuks-Mansfeld étudie le même apport en Amsterdam.

Géralde Nakam examine comment Montaigne traite dans son œuvre de l’expulsion d’Espagne et du Portugal.

Il est bien d’autres contributions dans ce livre, souvent de caractère très spécialisé.

Jean Carasso 

Comments