Brèves : Les Sépharades de Roumanie


Harry Caraso nous communique de bien curieuses informations sur les Juifs de Roumanie, tirées dun article paru le 28 mars 1993 dans «Viata noastra», quotidien roumain de Tel-Aviv. L’occasion en est le compte rendu dun symposium tenu au début de 1993 à Craïova, Olténie.

Il y fut souligné qu’un nombre appréciable doriginaires de la péninsule ibérique vinrent sinstaller il y a trois siècles sur cette terre accueillante dOlténie, avec des familles dimprimeurs-éditeurs qui ont promu la culture roumaine, tels les Samitca, Hasson, Alcalay, Benveniste, Mendel.
Il est notable qu’aucun des hommes politiques ou de lettres né en Olténie ou dans les départements limitrophes nafficha dantisémitisme, ce qui ne fut pas le cas d’autres gens connus, de Moldavie ou dailleurs, tels Cioran, Eliade, Pound, dont les lecteurs français connaissent peu cet aspect... Peuttre faut il rapprocher ceci du fait que le judéo-espagnol est familier aux oreilles roumaines alors que le yiddish ne lest pas et peut évoquer des cultures menaçantes : hongroise, autrichienne et russe ?

On doit noter encore que les Sépharades étaient peu nombreux en Olténie alors que les Ashkénazes formaient jusqu’à 30% de la population en Moldavie, à Jassy en particulier où ils furent 30000 - dont 10000 massacrés dès juin 1941 -

En outre, les Olténiens étaient tradition- nellement de bons commerçants, ne craignant pas spécialement la concurrence juive ou grecque, ce qui n’était pas le cas des Moldaves.
Comments