Musique de la synagogue de Bordeaux. Rite Portugais.


Buda musique  188 Bld Voltaire 75011 Paris Fax 01 40 24 04 27 buda@imaginet.fr
Livret très soigné de 32 pages en français et anglais.

Le texte de présentation informe que le présent enregistrement restitue un événement exceptionnel en matière  historique et musicale.

On le croit volontiers… réunir tout d’abord quatre chantres ayant déjà pratiqué cette liturgie proprement bordelaise 1, faire travailler chacun avec la talentueuse Mag Tayar, organiste de traditions comtadine et portugaise. Y joindre un chœur d’hommes et un chœur d’enfants et mettre en commun, régler tout cela pour une seule représentation réussie est surprenant de persévérance, voire d’acharnement !

Même si sa réserve doit en souffrir, c’est essentiellement à Hervé Roten qu’on le doit !



D’entrée on loue l’acoustique de la synagogue de Bordeaux - probablement améliorée encore par la présence d’un nombreux public - et la qualité de la prise de son.

La balance par contre s’effectue parfois aux dépens du chantre, qu’on aurait souhaité entendre mieux, dans le chant n° 5 Vayehi binsoa par exemple. La prise de son s’avère mieux équilibrée pour le chœur d’hommes du n° 13 Hayom harat olam.

Les organisateurs sont convenus, afin d’aborder l’ensemble du répertoire liturgique, d’offrir un exemple de chaque prière classique… y compris le son du chofar, expliqué…


On trouve donc prières de Chabbat, de Pessah, de Roch Hachana et Kippour etc. et même deux airs de mariage.

Nous avons un faible pour la voix de Didier Kassabi accompagné de la sobre Mag Tayar au piano dans le n° 17 Tenou oz. Le public, par ses applaudissements semble partager ce goût… La n° 20 Baroukh haba est une des belles plages de l’ensemble, mettant bien en valeur le soliste Malkiel Benamara.

Jean Carasso

1
Adolphe Attia
Malkiel Benamarra
Léon Cohen
Didier Kassabi
Comments