Muestra lingua : Antolojia de poetas sefaradis kontemporaneos

En judéo-espagnol  1999  Ediciones Capitelum, calle Carcaixent 14  28°   E 46007 Valence 80

Salvador Santa Puche


C’est un tout petit livre d’un goût exquis que nous offre cette fois Salvador, expliquant que cette nouvelle maison d’édition qui le publie est la première au monde se destinant à la diffusion exclusive de textes en judéo-espagnol, nous annonçant déjà les prochaines parutions.

Oui, il a assez d’imagination pour nous faire découvrir des poètes contemporains, qu’ils nous soient déjà connus ou non - encore plus de remerciements dans ce dernier cas - sous la houlette d’un conteur de rues  aveugle vivant de peu, Yaakov el Vistozo, qui s’arrête le soir, raconte des histoires ou récite des poèmes supposés pajinas del defter. Son talent est connu à la ronde, et tout le monde le réclame; les femmes lui offrent quelque nourriture…

et la vie de ce pauvre hère se poursuit ainsi, en un équilibre précaire et persistant, hors du temps.

Défilent dans le livre, à la fantaisie (apparente, car bien étudiée par Salvador) du récitant Yaakov, tant de poètes contemporains qui nous sont familiers et que nous aimons, présentés de façon si positive, si sympathique ! 1 

La première soirée Yaakov nous rapproche, s’il en est besoin, (petits éléments biographiques pour débuter, juste une légère mise en ambiance…) d’Avner Pérez, ce chanteur poète sépharade israélien à la si superbe et puissante voix de basse (qui l’a entendu une fois dire ou chanter n’est pas près de l’oublier…) et nous propose plusieurs de ses poèmes, dont le terrible et courageux Saloniki.

Le talent de Salvador dans les enchaînements entre les poèmes est éclatant.



La fête de famille continue, avec Matilda Koen Sarano, la spécialiste de Djoha que nous avons eu la joie de recevoir dernièrement à Paris. 2

Avec Sara Benveniste-Benrey dont nous commentons le livre dans la colonne à côté, avec Margalit Matitiahu qui écrit en judéo-espagnol et en hébreu. Avec notre très chère - et depuis si longtemps - Rita Gabbaï dont nous avons maintes fois depuis le début de cette publication présenté des poèmes. Et plus loin notre amie proche, Matilde Gini de Barnatan avec Una palomba en mi ventana, poème que nous avons récemment publié.

Et d’autres, que nous sommes si heureux de découvrir ! Merci Salvador !
Précipitez-vous, lecteurs, enseignants, et œuvrons pour que ce recueil soit très bientôt disponible en France !

 Jean Carasso
Comments