Souvenir. Images of the Jewish Community, Salonika 1897-1917

Kapon Editions 1993 23- 27 Odos Makriyanni Gr 117 42 Athènes.

Notre ami dAthènes, Freddy Abravanel, nous a offert le très beau livre de Yannis Megas édité par Kapon :

Souvenir. Images of the Jewish Community, Salonika 1897-1917 

 Il faut exprimer tout de suite quil sagit du plus beau recueil de cartes postales commentées sur Salonique quil nous ait été donné de feuilleter, alors que plusieurs ont paru ces dix dernières années. Cet ouvrage sinscrit dans le temps entre la commémoration du cinquième centenaire de lexpulsion dEspagne en 1992 et la promotion de Thessalonique au rang de capitale culturelle de lEurope en 1997.

Yannis Megas a réuni deux cents cartes postales, et remercie les donateurs, dont plusieurs nous sont bien connus.
Les plus anciennes cartes datent de 1896 et sont souvent éditées par des Juifs en Autriche ou en Allemagne.

Les commentaires sont présentés en grec et en anglais, pas en français hélas - qui était pourtant la langue communément parlée à Salonique dans la période considérée... A preuve le fait que les cartes elles-mêmes portent leur légende très souvent en français !

A noter aussi que manque cruellement un plan de Salonique avant l’incendie de 1917, le texte se référant fréquemment à des rues simplement nommées comme si tout lecteur les connaissait nécessairement, même si la photo de la page 148 aide un peu.

Mais la présentation est luxueuse, et les huit sections bien découpées sont souvent excellemment introduites par des contributeurs de talent : Vassilis Vassilikos, Yannis Megas lui même, Nicholas Stavroulakis, Rena Molho qui nous présente “Evénements et personnages importants” en un très beau survol historique, Mina Rozen etc.  

Quelques erreurs mineures échappant à la correction (l’incendie ne sest pas déclaré le 5 août 1917, page 179. Faraggi est le nom de ma propre famille maternelle et ne sest jamais nulle part écrit Farragi, page 112) nentachent pas le plaisir nostalgique éprouvé à feuilleter et refeuilleter ce bel ouvrage magnifiquement présenté.
Jean Carasso 
Comments