Audio-visuel : Nostaljía

Editions Hed Arzi  3a rehov Yoni Netaniahu. Or Yehuda 60376 Israël.

 Matilda Koen Sarano et Hayim Tsur

Nos lecteurs connaissent bien l’inlassable activité de Matilda en matière de langue judéo-espagnole, de son maintien, de son enseignement 1.

Cette fois, Matilda innove, écrit elle-même quelques strophes souvent poétiques, parfois émouvantes, sur des rimes parfaitement classiques, et les fait mettre en musique par Hayim Tsur, le grand spécialiste de cette activité en Israël nous dit le livret.





Le succès est mitigé : quelques très bien venues (la 1, la 3, la 7), quelques “industrielles” : on sent l’usine à musique avec une forte  rythmique de base et une maîtrise de l’orchestration qui cadre mal avec le caractère artisanal, voire a capella de l’exécution traditionnelle de telles œuvres. Il reste que les 14 “ la seloza” (la jalouse) et 15 “no m’emporta” sont émouvantes et de fine observation, bien chantées.

A propos d’exécution : le livret ne mentionne aucun nom d’interprète sous chaque chanson alors qu’on en discerne trois ou quatre différents, hommes et femmes : agaçant....

Jean Carasso

1 voir encore la LS 18 en page 12.



L’un de vos amis serait peut-être heureux
de connaître cette Lettre Sépharade trimestrielle

Communiquez seulement son nom et son adresse
à l’éditeur responsable :

Jean Carasso

F - 84220 - Gordes
                                                            Merci.
 

Comments