Mémoire d'avant : A Tudela, des larmes pour un nom


Lors de la réunion de Tudela - voir nos numéros précédents - un groupe damis sépharades parisiens virent sapprocher deux à l’hôtel une jeune femme francophone vivant à Valence en Espagne de l’Est, sannonçant comme chrétienne, et se présentant : Francés Benejam... 

Et voici la suite, qu’
elle raconte elle-même dans une lettre :

«
Au mois de septembre jai lu par hasard dans un journal une information qui ma vivement intéressée. Il sagissait du programme complet de Tudela sur l’histoire des Séfardis. Jai décidé d’y participer car cest un sujet passionnant pour moi. Depuis longtemps je cherche lorigine de mon nom et la possibilité de mieux connaître lhistoire du judaïsme séfardi, et aussi ma propre histoire.

Arrivée à Tudela, j’ai fait la connaissance dun groupe de Juifs séfardis français, qui mont accueillie comme un membre de leur famille, à laquelle j’aimerais appartenir.


Ensemble nous avons participé à la totalité du programme prévu. Conférences, visite du quartier juif de Tudela, concert de musique judéo-espagnole, gastronomie séphardie, etc.
A la fin du programme officiel journalier nous bavardions, je leur demandais de parler de leur histoire personnelle, leur témoignage, de la vie et des voyages de leurs ancêtres. J’étais émerveillée, je voulais tout savoir. Eux-mêmes mont aidée à chercher l’origine de mon nom avec une gentillesse émouvante.

Pendant ce séjour à Tudela, j’ai constaté comment ces gens, pleins de vitalité et d’humour, conservent et transmettent leur culture et la langue espagnole parlée par leurs ancêtres.

Je vous remercie de m’
avoir donné la chance de transmettre tous ces sentiments à travers votre revue.

J’
espère revoir tous ces amis très bientôt et les embrasse.»

FB
puis, lorsque Maurice Hasson lui retrouva la forme hébraïque de son nom : Beneyam (“enfants de la mer”) seconde lettre :

«....quand j’
ai vu la lettre avec mon nom (hébreu), jai pleuré, j’étais très émue. Je vous remercie du fond de mon cœur. Merci !
Je va
is essayer de venir à Paris, car j’ai envie d’être ensemble avec tous les amis...» 

FB
Comments