Poésie : Ma langue maternelle


Jai perdu ma langue maternelle

Elle était pourtant bien belle 

Elle m’a bercée 

Petit bébé

Ma éduquée 

Puis formée 

Je l’ai perdue 


Je ne sais plus 

Comment penser 

Comment aimer 

Mon âme na plus de forme 

Sitôt que je minforme 

On me répond

Connais pas 

Cette langue là”


C’était pourtant bon 

Les soirs d’été 

Dentendre raconter 

Les contes de grand-mère 

En langue maternelle 

Qu’on croyait éternelle.


Flore Gattegno,
é
pouse Perahia

(Poème extrait du recueil publié par Evelyne Grand, sa fille, et dont il est rendu compte dans ce même numéro)




Comments