Parler d’Israël-Palestine avec des enfants est difficile. Les camps juifs font de leur mieux

Concernant: « Chers camps d’été juifs : il est temps de dire à nos enfants la vérité sur Israël et la Palestine », par Anonyme.

Pour l’éditeur:

En tant que rabbin qui a servi les communautés juives pendant près de 30 ans et qui a élevé trois enfants dans une école hébraïque, un groupe de jeunes et un camping juif – et, plus important encore, dans un foyer juif – j’ai été consterné de lire l’article facile d’Anonymous intitulé « Cher été juif ». camps : il est temps de dire à nos enfants la vérité sur Israël et la Palestine.

Bien qu’écrit sans attribution, soi-disant pour protéger l’identité de l’enfant juif des auteurs, l’article ne s’adresse à aucun camp particulier, à aucun mouvement particulier ni à aucune idéologie particulière, mais trafique plutôt des platitudes et des accusations qui démentent le travail complexe qu’engagent en réalité d’innombrables camps d’été juifs. en enseignant l’identité juive, la langue, l’histoire, la culture religieuse – et oui, le sionisme, Israël et la Palestine.

Pourquoi le rédacteur d’opinion n’a-t-il pas interviewé les directeurs, les conseillers et les campeurs du camp ? Cet article d’opinion se contente de généralités, manque d’auto-examen critique et suppose, sans preuve, que l’expérience de l’auteur dans le camp juif – qui manquait d’une vision équilibrée du conflit israélo-palestinien – était la même pour tous ceux qui envoyaient leur enfant dans ce camp. camp.

Une étude brève et honnête des programmes des camps des principaux mouvements, ainsi que des camps de la gauche, du centre et de la droite sionistes, révélerait un paysage éducatif nuancé et complexe lorsqu’il s’agit d’enseigner aux enfants le problème israélien insoluble, violent et encore non résolu. Conflit palestinien.

Des milliers d’Israéliens et de Palestiniens innocents ont été brutalement tués dans cette horrible guerre. L’orgueil exaspérant des Anonymes qui se cachent derrière leurs espoirs justes dément leur propre échec à simplement quitter le confort de leur bulle, à parler au directeur du camp de leurs enfants et à assumer la responsabilité de l’éducation de leur propre enfant. Que dit la Torah ? « Vous les enseignerez à vos enfants. » (Deutéronome 6:7)

Cette mitsva est personnelle et non anonyme.

Rabbin Andy Bachman

Portland, Maine

★★★★★

Laisser un commentaire