Shai Aharonovitz nommé nouveau chef de l’administration fiscale israélienne

Le gouvernement a approuvé mercredi la nomination de Shai Aharonovitz à la tête de l’administration fiscale israélienne.

Aharonovitz, 48 ans, qui occupait le poste de directeur adjoint principal de l’administration fiscale israélienne, remplacera Eran Yaacov, qui a occupé le poste de chef de l’autorité pendant plus de cinq ans.

« Shay est l’homme idéal au bon endroit pour diriger l’administration fiscale dans les années à venir et la conduire vers une nouvelle ère technologique qui se concentrera sur la collecte et l’amélioration des services et dirigera et réprimera l’argent du marché noir et le crime organisé », a déclaré Le ministre des Finances Bezalel Smotrich.

Cette approbation intervient après que Smotrich a sélectionné l’avocat Aharonovitz parmi une liste finale de trois candidats recommandés par un comité de recherche présidé par la directrice générale du ministère des Finances, Shlomi Heisler. Les trois candidats étaient de hauts responsables de l’administration fiscale et étaient adjoints du chef sortant Yaacov, a indiqué le ministère des Finances.

Aharonovitz a débuté sa carrière au sein de l’administration fiscale israélienne en 2001, où il a occupé divers postes dans tous les domaines du bureau des impôts et géré le siège et les unités sur le terrain, tout en faisant progresser les réformes et les amendements législatifs. Au cours des cinq dernières années et demie, il a occupé le poste de directeur adjoint principal de l’administration fiscale, responsable de la gestion des bureaux de fiscalité immobilière et foncière.

Ce vétéran de 22 ans de l’administration fiscale israélienne a dirigé divers processus d’automatisation tels que l’exécution automatique des évaluations fiscales et la numérisation de toutes les données historiques de l’administration fiscale. En outre, il a dirigé l’introduction de services de reporting en ligne pour le public et l’intégration des systèmes et services Internet dans un centre de services national.

L’Autorité fiscale israélienne a été créée à la suite d’une décision gouvernementale prise en 2003 visant à fusionner les services de l’impôt sur le revenu, de la fiscalité foncière, des douanes et de la TVA et à regrouper la collecte des recettes sous un même toit. L’autorité est responsable de la collecte des impôts directs, notamment les impôts sur le revenu et les plus-values, les impôts fonciers, les prélèvements extraordinaires, les charges sociales et l’impôt sur le revenu.

Les recettes fiscales de l’État en août ont totalisé 32,6 milliards de shekels, en baisse de 7,2 % par rapport au mois correspondant de l’année dernière, selon les données publiées par l’administration fiscale israélienne. Au cours des huit premiers mois de l’année, les recettes fiscales ont diminué de 7 % sur un an. Les impôts directs ont diminué d’environ 11% en août par rapport au même mois de 2022 et de 9,3% au cours des huit premiers mois de cette année par rapport à la période correspondante de l’année dernière.

En effet, l’économie mondiale est confrontée à un ralentissement et la hausse des coûts d’emprunt ralentit le rythme des transactions immobilières. À cela s’ajoute la crainte que l’incertitude entourant la refonte judiciaire prévue n’étouffe les investissements étrangers et n’entrave l’activité économique locale.

La baisse des recettes fiscales directes au cours des derniers mois provient principalement d’une forte baisse des recettes de la taxe foncière et de l’impôt sur les sociétés et d’une augmentation des remboursements d’impôts. Le revenu net de la fiscalité immobilière a presque diminué de moitié, passant à 1,2 milliard de NIS en août, contre 2,2 milliards de NIS collectés au cours du même mois en 2022. Ce chiffre marque le niveau le plus bas depuis le début de 2021 pour le troisième mois consécutif.

La collecte des taxes d’achat a plongé de 45% en août sur un an et les revenus des taxes sur les plus-values ​​foncières ont chuté de 54% sur un an. En cumul, les revenus des taxes foncières ont baissé de 43% depuis le début de l’année.

★★★★★

Laisser un commentaire