Seuls les adolescents otages restants et Mia Shem, vus dans la vidéo des otages du Hamas, parmi les 8 Israéliens libérés de Gaza jeudi

(La Lettre Sépharade) — La femme de 21 ans qui a été vue dans la première vidéo d’otage publiée par le Hamas après son attaque faisait partie des huit personnes libérées vivantes de Gaza jeudi, au septième jour d’une trêve précaire entre le groupe terroriste et Israël. .

Mia Shem a été présentée dans une vidéo neuf jours après le 7 octobre, lorsque le Hamas a envahi Israël, tuant 1 200 personnes et prenant plus de 240 otages. Shem a été enlevé lors du festival de musique Nova au kibboutz Re’im, où 360 personnes sont mortes, et a été vu dans la vidéo en train de recevoir des soins médicaux à Gaza.

Jeudi, son bras a été bandé alors qu’elle a été libérée et a retrouvé sa mère. Sa tante a déclaré qu’elle avait été soignée par un vétérinaire à Gaza.

Voir cette publication sur Instagram

Un post partagé par Natasha Raquel Kirtchuk Gutman (@natasharaquel)

Shem était l’une des deux femmes libérées tôt dans la journée, avant une longue accalmie, après laquelle six autres otages ont été transférés à la Croix-Rouge pour être libérés en Israël. Parmi les personnes libérées jeudi figurent les deux derniers adolescents retenus en otage, un frère et une sœur.

Il s’agit d’une rupture avec la routine établie la semaine dernière, au cours de laquelle au moins 10 femmes et enfants étaient libérés quotidiennement, comme l’exige l’accord de trêve. L’avenir du cessez-le-feu était incertain à minuit, heure d’Israël.

Outre Shem, les autres otages libérés jeudi sont :

  • Aisha Ziadna, 17 ans, et Bilal Ziadna, 18 ans, deux Bédouins israéliens qui ont été enlevés avec d’autres membres de leur famille alors qu’ils s’occupaient des vaches dans un kibboutz près de chez eux, dans la ville de Rahat. Leur père et leur frère aîné restent otages. Un autre membre de leur famille, Youssef Ziadna, aurait sauvé 30 personnes au festival Nova.
  • Sapir Cohen, 29 ans. Elle est la petite amie de Sasha Trupanov, dont la mère et la grand-mère ont été libérées mercredi mais qui reste otage.
  • Shani Goren, 29 ans. Elle aurait pris en charge un enfant en otage, Eitan Yahalomi, qu’elle connaissait au kibboutz Nir Oz et qui a été libéré lundi.
  • Ilana Gritzewsky, 30 ans. Immigrée mexicaine, Gritzewsky a été capturée à son domicile du kibboutz Nir Oz. Son petit ami, Matan Zangauker, reste en captivité.
  • Nili Margalit, 41 ans. Infirmière de Nir Oz qui travaille à l’hôpital Soroka, où des otages libérés ont été emmenés, elle aurait soigné certains des otages âgés de Gaza.
  • Amit Soussna, 40 ans. Avocate qui a été capturée chez elle à Kfar Aza, Soussna était l’autre femme libérée tôt jeudi avec Shem.

Les médias israéliens ont annoncé que trois corps seraient également restitués à Israël jeudi, mais aucune autre information n’a été publiée. Le père des seuls enfants israéliens encore présents à Gaza, Ariel et Kfir Bibas, est apparu jeudi dans une vidéo publiée par le Hamas, plaidant pour que les corps de sa femme et de ses enfants soient renvoyés en Israël pour y être enterrés. Israël n’a ni confirmé ni réfuté l’affirmation du Hamas, faite mercredi, selon laquelle les jeunes garçons, âgés de 4 et 10 mois, étaient morts avec leur mère Shiri Bibas.

★★★★★

Laisser un commentaire