Christie’s organise une exposition d’art israélien – et le mouvement de protestation contre la guerre à Gaza ne les arrêtera pas

La maison de vente aux enchères Christie’s de New York organise une exposition d’une semaine de 70 œuvres d’art qui retracent la culture israélienne du siècle dernier. Les peintures, sculptures, dessins et vidéos n’ont jamais été montrés en dehors d’Israël auparavant.

Le spectacle se déroule aux États-Unis à une époque de colère sans précédent contre l’État juif à cause de sa campagne militaire à Gaza.

Cent ans d’art en Israël est visible au siège du Christie’s Rockefeller Center et ouvert au public du 24 février au 1er mars.

Les 70 pièces proviennent d’une collection de près de 1 400 œuvres d’art appartenant à la Groupe Phénix, une importante société israélienne de services financiers. Le salon marque le 75e anniversaire du groupe Phoenix. Seules deux des pièces exposées seront vendues lors d’une vente aux enchères prévue en mai.

Yehudit Sasportas Nuits de septembre sera exposé chez Christie’s. Avec l’aimable autorisation du groupe Phoenix via Christie’s

« Notre collection d’art est l’expression de la fierté que nous ressentons pour l’histoire, la culture et la créativité de notre pays », a déclaré le PDG du groupe Phoenix, Eyal Ben Simon, dans un communiqué. « Cette exposition d’un siècle d’art israélien est l’occasion de partager des œuvres que nous aimons avec le monde au carrefour du monde, New York. »

Le spectacle était prévu avant le 7 octobre

Le défilé Christie’s était prévu bien avant les attentats du 7 octobre en Israël et le mouvement de protestation anti-israélien aux États-Unis qui a suivi. Des manifestations ont eu lieu à plusieurs reprises partout dans la ville de New York à l’extérieur. musées et les hôpitaux, sur les campus, et bloquant les ponts et les routes. Les galeries d’art ont été ciblées avec des campagnes de vandalisme, de graffitis et d’affichage ; Des groupes anti-israéliens ont également demandé le retrait des Juifs siégeant dans les conseils d’administration des musées.

Lorsqu’on lui a demandé pourquoi la maison de vente aux enchères avait décidé d’organiser l’exposition étant donné l’environnement tendu et les problèmes de sécurité potentiels, le président de Christie’s Americas, Marc Porter, a répondu par courrier électronique : « Nous croyons au pouvoir de l’art pour élever l’humanité et provoquer un enrichissement culturel et des échanges au-delà des frontières et des politiques. points de vue. C’est un élément central de notre mission et de toutes nos différentes expositions dans le monde.

Porter a ajouté que la maison de vente aux enchères est « toujours concentrée sur la sécurité de nos clients, de notre personnel et des œuvres d’art que nous présentons, et prend les mesures appropriées à tout moment », y compris « une sécurité accrue » pour cette exposition.

Œuvres remarquables

Mordechaï Ardon Venise. Avec l’aimable autorisation du groupe Phoenix via Christie’s

L’une des peintures qui seront vendues en mai fait partie des œuvres les plus anciennes de l’exposition : Reuven Rubin’s Oliviers en Galilée, une peinture à l’huile fantaisiste de 1924. L’autre pièce mise aux enchères est l’huile sur toile de Mordechai Ardon de 1970, Une vue du Mur Occidental, rendu dans une palette douce et mosaïque de bleus, de verts et de gris avec des touches de rouge. Les bénéfices de la vente serviront à soutenir de jeunes artistes israéliens.

Ardon et Rubin faisaient partie de la génération fondatrice d’artistes israéliens ; d’Ardon Venise est également dans le spectacle.

Parmi les autres œuvres remarquables de l’exposition figurent la plume, l’encre et le pinceau de Yehudit Sasportas, Nuits de septembreet la peinture acrylique de David Reeb Chameau/Heure.

Parmi les autres points forts, citons Avigdor Arikha’s Une pause au chevaletcelui de David Adika Feuilleschez Anna Tikho Pin de Jérusalem et celui de Nurit David Paysage n°. II.

David Reeb Chameau/Heure. Avec l’aimable autorisation du groupe Phoenix via Christie’s

La collection du groupe Phoenix a été créée dans les années 1980 par Joseph Hackmey, alors PDG de l’entreprise. Aujourd’hui, elle est considérée comme l’une des archives les plus belles et les plus complètes sur les artistes israéliens du XXe siècle, à égalité avec les collections appartenant aux musées. Ses pièces ont été exposées au Musée d’art de Tel Aviv et au Musée d’art d’Ashdod ; certains sont maintenant exposés au musée Ramat Gan, à l’extérieur de Tel Aviv, et d’autres font l’objet d’une exposition permanente au musée d’Israël à Jérusalem.

L’exposition Cent ans d’art en Israël est ouvert au public du 24 février au 1er mars chez Christie’s, 20 Rockefeller Plaza à Manhattan, tous les jours de 10h à 17h, sauf le dimanche de 13h à 17h.

★★★★★

Laisser un commentaire