Des centaines d’Allemands forment un « bouclier humain » pour protéger la synagogue alors que les habitants signalent des incidents antisémites

(JTA) — Environ 350 personnes se sont rassemblées vendredi devant la synagogue Frankelufer de Berlin pour la protéger symboliquement lors d’une journée que le groupe terroriste du Hamas considère comme une période de protestation internationale contre Israël.

La porte de protection de la synagogue – érigée pour protéger le bâtiment lors des menaces terroristes des dernières décennies – était ornée d’une quarantaine d’affiches portant les noms et les photos de personnes kidnappées et retenues en otage par le Hamas, dont un bébé de six mois.

Les communautés juives craignaient vendredi d’éventuelles menaces en réponse à l’appel du Hamas, même si le FBI et les principaux groupes de sécurité juifs n’avaient identifié aucune cause spécifique d’inquiétude. Les incidents antisémites en ligne et hors ligne ont augmenté dans une grande partie de l’Europe occidentale depuis le début du conflit Israël-Hamas le 7 octobre.

En Allemagne, la police enquête sur une affaire de graffiti après qu’un habitant ait signalé que quelqu’un avait peint une étoile de David sur la porte d’un immeuble jeudi. Le bâtiment est situé dans le quartier de Prenzlauer Berg, qui abrite un grand nombre des 10 000 Israéliens vivant dans la capitale allemande.

Selon les médias, la police pense que l’incident était politiquement motivé. On ne sait pas si des Juifs vivaient dans l’immeuble.

Selon Radio Berlin-Brandebourg, la police a signalé dimanche deux nouveaux cas de graffitis en forme d’étoile de David à Berlin, sur des immeubles résidentiels de la rue Paul-Linke-Ufer dans le quartier de Kreuzberg et sur une rampe pour fauteuils roulants à Friedrichshain. Dans le district de Hellersdorf, des jeunes ont incendié un drapeau israélien, a rapporté le média.

L’ambassade israélienne a commenté sur X, la plateforme anciennement connue sous le nom de Twitter, que les graffitis « rappellent les pires souvenirs, en particulier en Allemagne », où les Juifs étaient obligés de porter des étoiles jaunes d’identification pendant l’Holocauste.

Malgré des mesures de sécurité supplémentaires, de nombreux parents juifs à Berlin auraient gardé leurs enfants à la maison vendredi au lieu de les envoyer dans des écoles juives.

« Aujourd’hui est un jour de peur pour les Juifs du monde entier et ici en Allemagne », a déclaré le président allemand Frank-Walter Steinmeier lors d’une visite vendredi après-midi à la synagogue Frankeluefer.

Cet article a été initialement publié sur JTA.org.

★★★★★

Laisser un commentaire