Arbres généalogiques


Nous avons reçu un superbe travail, bien présenté, sur la famille Pontremoli, depuis Benjamin (ca 1740) jusqu’à nos jours, travail effectué par une descendante.

Il apparaît quau 18ème siècle une branche était établie à Smyrne et une en Italie du Nord. Une partie de la branche turque, qui a comporté de nombreux rabbins éminents, sest retrouvée dabord en Egypte, puis de là dispersée principalement en France, Brésil, Uruguay et Israël, tandis quune autre partie est restée en Turquie.
Il subsiste certains blancs, qui pourraient peut-être se trouver comblés par les connaissances de lecteurs.


Anne-Marie Rychner-Faraggi nous écrit de Neuchâtel quelle travaille sur les arbres :
Mallah, descendants d’Aron-Nahama Mallah et Rivka Eliakim, de Salonique,
Faraggi, d’Istanbul, Monastir, Salonique et Serrès,
et accueille volontiers toutes informations sur ces lignées comptant encore de nombreuses inconnues.



Serge Albaz, qui dispose dun arbre de la famille Charbit, de la région de Tlemcen, remontant sur un siècle et demi environ, souhaiterait offrir ses propres informations et en recueillir dautres pour progresser dans sa recherche.

Il raconte que son grand-père maternel David Namiech transmettait de tradition orale dans sa famille : lorigine espagnole, lexode vers Salonique et la venue de son propre père Ichoa Namiech à Fez comme rabbin.


Alain Farhi, de New-York, dispose d’un arbre et dinformations diverses sur ce patronyme.


Michel Mayer-Crémieux possède un arbre généalogique de la famille Veroli - di Veroli, originaire de Rome, de 1740 à 1929, et recherche toutes personnes porteuses de ce patronyme pour compléter son travail.


Voir en page 3 le travail en cours sur le patronyme de Vidas.


Comments