Kozas i otras de Sefarad


Du côté de Tolède

Dans le cadre des journées du patrimoine et de la culture sépharade, quelques collaborateurs de La Lettre Sépharade se sont rendus en Espagne. Chaque année début septembre musées, synagogues, points culturels et campus célèbrent les travaux réalisés sur les vestiges de La cultura hispano-judia y sefardi des divers sites et Juderias fraîchement réhabilitées au travers du pays. Ces journées de la comunidades de la juderias de España offrent à tout public conférences, ateliers, présentations, débats, tables rondes grâce auxquels on remarque un net avancement du travail de recherche, à l’échelle mondiale sur la Sefarad medieval.

Ces journées essentielles pour la survivance de notre culture, sont ponctuées de diverses interventions par des universitaires espagnols, israéliens, italiens, croates, américains, portugais, français et tant d’autres, déclamant ainsi une résurgence avérée de l’intérêt qu’elle suscite. 

C’est du côté de Tolède que nous avons souhaité aller pour écouter les intervenants. Au  Campus de Toledo, Universidad de Castilla-La Mancha, les instances universitaires et culturelles s’interrogeaient cette année1 sur le thème: “Una sefarad inventada ? Problemas de identificacion de los restos materiales hispano-judios.

Patrimoine, archéologie, littérature, sources documentaires, philosophies sont autant de thèmes approfondis et restitués au public par le biais de ces colloques dont voici quelques prestigieux exemples :


• Eleazar Gutwirth Tel-Aviv University :
Cultura material hispano-judia : entre la norma y la practica.
Culture matérielle hispano-juive : entre norme et pratique

• Flocel Sabaté, Universitat Català de Lleida :
La Sefarad cautiva y reinventada, o los retos de la arqueologia y la divulgacion del patrimonio cultural.
La Sépharade captive et réinventée, ou les défis de l’archéologie et la divulgation du patrimoine culturel.

• Maria José Ferro Tavares, Universidad Aberta, Lisboa : 
La presencia judia en Portugal. El cotejo de los vestigios materiales con la documentacion escrita.
La présence juive au Portugal. Confrontation entre vestiges matériels et sources documentaires écrites.

• Ivana Burdelez, Centre d’Etudes Académiques Avancées. Université de Zagreb, Dubrovnik : 
Retos en la conservacion del patrimonio  material de los Sefardies
Les défis de la conservation du patrimoine matériel des Sépharades.

• Jacobo Israel Garzon, Federacion de Comunidades Judias de España

La comunidad judia española ante los restos materiales hispano-judios medievales.

La communauté juive espagnole face aux vestiges matériels hispano-juifs de l’époque médiévale.




N’en déplorez pas votre absence puisque nous avons rapporté de récentes parutions sur de nouvelles thématiques explorées par les spécialistes et les chercheurs. Nous recenserons ces publications inédites pour nos lecteurs dans les numéros à venir. 


Au gré de quelques rencontres, nous avons appris que des fouilles archéologiques récentes attestent non plus de trois synagogues que nous visitons habituellement lors de nos passages à Tolède, mais de sept anciens édifices synagogaux irréfutablement reconnus comme tels. L’un d’eux est à ce jour une discothèque. Les autres ont fait l’objet de transformations privées étant devenus des maisons particulières. Certaines associations oeuvrent  désormais avec les instances culturelles espagnoles pour récupérer ce patrimoine perdu et confisqué, au moment où Tolède était encore la capitale du Royaume espagnol. L’affaire semble délicate dans la mesure où les propriétaires  ayant acquis ces maisonnées l’ont fait par les voies légales d’acquisition. Malgré le témoignage de l’histoire renforcé par les preuves des excavations personne ne semble disposé à “céder”, ni les associations dont le mot d’ordre est de  récupérer la mémoire du peuple juif et celle de “l’histoire sépharade2”, ni les autorités pour réquisitionner ces lieux, ni les particuliers pour restituer leurs commerces ou demeures.

De nombreux efforts d’implication à la “conservation de la mémoire juive en Espagne” de la part des autorités culturelles sont à souligner. La municipalité a souhaité organiser l’ouverture de  La Red de las comunidades de las juderias de España3. En effet, l’inauguration des Jornadas Judias de 20074, s’est faite en la synagogue Santa Maria la Blanca, un vendredi soir au crépuscule, avec un buffet de vins et charcuteries régionales agrémenté de musique arabo-orientale… Certains dirigeants communautaires avaient pensé ou espéré une reconnaissance symbolique plus approfondie sur la légitimité de la culture juive. Nous objecterons néanmoins à ces associations culturelles5 que le musée reste national n’ayant aucune fonction cultuelle et que ce signe des autorités a eu le mérite d’exister. L’avenir sera probablement porteur d’améliorations avec d’autres rencontres interculturelles et internationales comme tous nous l’espérons.
Les incontournables à Tolède


MUSEO SEFARDÍ y Sinagoga del Tránsito
Conservatrice Ana Maria Lopez Alvarez
Calle  Samuel Leví, s/n 
45002   Toledo
Tél. +34 925 22 36 65  
Fax +34 925 21 58 31
E-mail : transito@mail.ddnet.es 
http://www.museosefardi.net

LIBRAIRIE 
Beith Yaakov -  La casa de Jacob
Libreria & Judaica
Responsable : Maria Teresa Llurba-Huguet
Calle del Angel, 15
Tél./Fax : + 34 925 21 64 54
45002 Toledo
http://www.casadejacob.com
libreria-judaica@casadejacob.com

Du côté de Cordoue 
La Casa de Sefarad - Casa de la Memoria

Née d’une initiative culturelle privée, à Cordoba au cœur de l’ancienne Juderia de l’époque médiévale, La Maison Séfarade - Maison de Mémoire, propose une exposition permanente et des événements ponctuels rappelant les splendeurs de la culture et de la tradition sépharades. L’objectif étant de conserver, mais également de restaurer et de divulguer la richesse de l’héritage juif en Espagne. 

Située en face de l’ancienne synagogue de Cordoue, La Casa de Sefarad - Casa de la Memoria est aménagé en cinq salles exposant respectivement une riche collection d’objets provenant des lieux de la diaspora6 sépharade autour du bassin méditerranéen : la Salle de la Vie Quotidienne, la Salle des femmes d’Al-Andalus, la Salle du Quartier Juif de Cordoue, la Salle des Festivités, la Salle de la Musique Séfarade.

Ce lieu privilégie rencontres, conférences, festivals de musique. Cet espace est doté d’une bibliothèque conséquente7 sur des thèmes aussi variés que sont l’Inquisition, la musique, l’histoire des communautés, la cuisine, le folklore, la shoah, le judaïsme contemporain, la langue judéo-espagnole, etc.



La célébration du premier anniversaire de ce lieu de mémoire s’est faite autour d’une conférence donnée en judéo-espagnol à une trentaine de professeurs et guides. Elle s’est tenue au sein de la  prestigieuse bibliothèque. 

La Lettre Sépharade a été conviée pour cette occasion. C’est sur le thème des souvenirs d'avant la Seconde guerre, que l’un des collaborateurs est intervenu.
On doit cette initiative à Rosana de Aza et Sebastian de la Obra, admirables et audacieux fondateurs de La Casa Sefarad de Cordoba. Sœur culturelle de La Casa de Sevilla fondée quelques années au préalable. 


CASA DE LA MEMORIA DE AL-ANDALUS EN CORDOBA
Conservateurs : 
Rosana de Aza et Sebastian de la Obra
Calle Judios esq. Calle Averroes
Cordoba 
Tél. +34 957 42 14 04  
E-mail:memorias@mail.terra.es 
http://www.casadesefarad.com 

CASA DE LA MEMORIA DE AL 
ANDALUS EN SEVILLA
C/ Ximénez de Enciso, 
28 (Barrio de Sta. Cruz)
41004 Sevilla
Tel. +34 954 560 670
memorias@teleline.es 
http://sefarad.rediris.es

Comments