Cartilha Martelo-gabinete & ferrografia de Virgílio Maia

 
En portugais du Brésil (…difficile à traduire !) 2002 - Ateliê Editorial 
rua Manoel Pereira Leite, 15 - Cotia 06709-280 Brésil Fax 11/4612-9666
www.atelie.com.br    atelie_editorial@uol.com.br   64 pages.  ISBN : 85-7480-130-5
 
 
 
Nous avions ici-même, en décembre 2001, commenté très favorablement le livre de poèmes joliment illustrés publié par Virgilio et son épouse Socorro Estandartes das Tribos de Israel.

On peut confirmer pour ces deux créateurs ce qu’Appolinaire déclarait dans une conférence sur “l’esprit nouveau” : “Poésie et création artistique ne sont qu’une seule et même chose…”. On a l’impression que l’art et la poésie imbibent la vie, le quotidien de Virgilio et de Socorro.
 
Ce raffinement se retrouve dans le présent recueil illustrant l’abécédaire biblique. Le poète y exalte la vie, sous quelque forme qu’elle se présente, et c’est le souvenir de la lettre Alef ferrée sur la croupe d’un bœuf de la première colonie agricole juive de Rio Grande do Sul qui a été à l’origine des illustrations et des poèmes sur l’abécédaire.  Ceux-ci n’auraient pas tout leur sens sans les gravures dessinées à l’ordinateur - nous explique-t-on - et forgées par un forgeron, imprimées à l’encre de Chine, réduites ou agrandies, mélange de techniques ancestrales et ultra-modernes.

 
 Ceux-ci n’auraient pas tout leur sens sans les gravures dessinées à l’ordinateur - nous explique-t-on - et forgées par un forgeron, imprimées à l’encre de Chine, réduites ou agrandies, mélange de techniques ancestrales et ultra-modernes.
 
Les vers, polis et repolis, font autant appel à l’imaginaire qu’à une culture hébraïque. Le poème illustrant la lettre Guimel reproduit ci-dessous témoigne de ce rêve d’Orient.1
 
D’autres poèmes sont d’une inspiration plus métaphysique et abstraite. Il en est vingt deux en tout, autant que de lettre forgées dans le métal, puis reproduites ici.2
 
L’ensemble du petit livre admirablement présenté laisse une impression de rare sophistication esthétique.

Yolande Bismut et Jean Carasso
 
Notes

1 Même sans connaître le portugais, on est frappé des superbes allitérations dans les vers
3 (surtout) et 5 par exemple.

2 Pour compléter notre information sur l’alphabet hébraïque, Virgilio expose à la fin de son livre que les lettres KAF, MEM, NUN, PEI et TZADE écrites en fin d’un mot prennent une forme graphique différente de la forme-mère. Et il nous les dessine !

 
Trois chameaux blatèrent à l’horizon des sables éternellement renouvelés : ils cinglent, saignent, simulent la caravane, étalant une éblouissante pierrerie, ou ruminent, superbes, à l’ombre des trois tribus judaïques de Médine. 
Comments