...Meldar el Solitreo? | ...Lire le "Solitreo"

Bella Lustyk,

Nasyo Yahia en Paris en 1937, onde bive oy.

Née Yahia en 1937 à Paris où elle vit.


El avlar…

Kuando biviya mi nona i mi nono, yo era tchika i me avlavan en djudio porke no saviyan el franses. I mis paryentes en kaza avlavan solo en esta lingua kon toda la famiya.

El eskrivir…

De mi madre i mi padre, fue mi lingua en kaza de kuando nasi me parese !

Tengo munchto regret ke no puedo meldar tantas letras ke tengo de mis abuelos eskritas a mis paryentes en solitreo de Turkiya en primer i despues des Israel onde biviyan.

Komo azer ?

Oyer, oyer la lingua, kuando ay nonas, i ambezar a los ijos, ijos i inyetos mizmo a l’universita, deke non ?
Es un plazer ke mi ija dayinda entyende la lingua i la avla.

Ke sentimos…

Ke somos de la mizma famiya, i tenemos plazer, inde ke es un dover por los muestros.




Le parler…

Quand mes grands-parents vivaient, j’étais petite et ils me parlaient en judéo-espagnol parce qu’ils ne savaient pas le français. Et mes parents à la maison ne parlaient que judéo-espagnol avec toute la famille.

L’écrire…

J’ai appris à l’écrire de mon père et de ma mère puisque ce fut la langue pratiquée à la maison depuis ma naissance me semble t il  !

Je regrette tant de ne pouvoir lire les lettres de mes grands-parents écrites à mes parents en “solitreo” depuis la Turquie d’abord et ensuite d’Israël où ils vécurent !

Quel avenir ?

Écouter, écouter sans cesse la langue lorsqu’il y a des grands-mères et apprendre aux enfants et petits-enfants jusqu’à l’université, pourquoi pas ?
Ce m’est un plaisir que ma fille la comprenne très bien et la parle couramment.

Notre sentiment…

Que nous sommes entre nous, tous de la même famille, et que c’est un devoir envers les nôtres.







La male djudiya de la  sivdadika de Veria, en Makedonia, 1918.

Le quartier juif de la petite ville de Veria, en Macédoine, 1918.
Collection Gérard Lévy Paris.


Il ne reste plus actuellement qu’une famille juive a Veria, mais la Municipalité, la Région, avec des aides financières européennes, consentent actuellement un gros effort pour remettre en état ce très pittoresque quartier.

Comments