…Avriendo mis ojos… | …En ouvrant les yeux…

Vital Eliakim,

Nasyo a Salonik en junyo de 1928 i bive en Paris.

Né à Salonique en juin 1928 et vit à Paris.

El avlar…

La sinti, esta ligua, en avriyendo mis ojos, despues de mi nasida i empesi a ambezarla de avlarla desde los primos puntos de mi vida  !

Komo azer ?

Deviyamos avlar kon muestro ijos i ambezarles muestra lingua… ma para la mayoridad de mozotros ahora es malorozamente muy tadre !

Ke sentimos ?

Sentimos ke son muestras rayses ma ke semos una importante parte del puevlo djidyo entero i ke no semos un otro puevlo ! Yo kreo ke se uno entre los mas viejos de muestra komunita sefardi i uno de los pokos ke kedaron, de estra komunita de Selanik despues de la Shoah !





Le parler…

Je l’ai entendue, cette langue, en ouvrant les yeux dès ma naissance et j’ai commencé à l’apprendre dès les premiers moments de ma vie !

Que faire ?

Nous aurions dû parler à nos enfants et leur apprendre cette langue, mais pour la majorité d’entre nous, il est malheureusement bien tard !

Notre sentiment…

Nous sentons que ce sont nos racines mais que nous sommes une partie importante du peuple juif en entier, et que nous ne constituons pas un autre peuple ! Je crois que je suis l’un des plus âgés de notre communauté sépharade et un des rares qui restent de cette communauté de Salonique après la Shoah !







Salonik, el simeteryo djidyo, el mas importante del mundo, oy destruydo.

Salonique, le plus important cimetière juif du monde, aujourd’hui disparu.

Collection Gérard Lévy Paris


Comments