Los judíos del reino de Navarra, regestas e Índice de nombres proprios - Juan Carrasco et autres

1998
Les Juifs du royaume de Navarre. Recueil de textes et index des noms Université publique de Navarre, Pamplona,
472 pages.
Il y a plusieurs années, nous avions reçu de l’Université de Navarre les deux premiers volumes publiés de cette série Navarra judaica dont nous avions commenté le deuxième dans la LS 16 de décembre 1995 sous le titre “Un béotien dans les archives”. 

Rappelons qu’il s’est agi de recueillir et de publier en ordre chronologique tout ce qui a pu être trouvé dans les documents et actes officiels de ce royaume de Navarre comportant n’importe quelle allusion à un juif.
Le présent volume couvre la période de de 1353 à 1386 et il est évident que ces trois volumes constituent et continueront de l’être pendant des années, la base de travail de tous chercheurs concernés par le judaïsme - mais bien au delà - en Navarre.1

Dans les volumes précédents étaient reportés des actes notariés, de contrats entre particuliers. Dans ce troisième volume sont recensés les actes administratifs qui concernent la relation des officiels royaux avec les trésoriers payeurs ou receveurs des finances souvent juifs. Voici deux exemples de documents, avec leur référence, transcrits en espagnol moderne :

24 février 1384, document 1490, Estella :
El rey Carlos II ordena a Judas Levi, recibidor de la merindad de Estella que, en unión del maestro de las obras del rey en la villa de Estella examine las cámaras y otros edificios del castillo de dicha villa que, segun sus noticias, están a punto de caer y ordene las reparaciones que sean necesarias.

30 décembre 1384, document 1608, Pamplona :
Pedro Arnal de Mauleon, ujier de armas, reconoce que ha recibido de Ezmel Evendavit (Abendavid), judío, 120 libras de carlines prietos, que tenía asignadas sobre el tributo de los herbajes de las Bardenas, en pago de sus gajes.

Ce qui constitue pourtant l’essentiel du volume pour nous figure dans les cent-soixante dernières pages : les noms par ordre alphabétique de tous les personnages et localités cités dans les trois volumes avec la référence à la pièce d’archive dans laquelle ils sont cités.2

Un premier coup d’œil nous apporte des renseignements précieux : l’existence, ou l’absence de tel ou tel patronyme en Navarre à l’époque : le nombre des pièces d’archive où ce patronyme est mentionné, c’est à dire la certitude que tel nom est proprement navarrais ou occasionnel. Et s’il s’agit d’un nom de ville, Tudela par exemple, le nombre de fois où elle est citée reflète l’importance de sa population juive.

Parmi les patronymes les plus fréquents reviennent Amarillo, Abenmenir, Francès, Orabuena etc. Les villes les plus citées sont Estella, Monreal, Olite, Pamplona, Peralta, Tudela, Viana.

Une très belle édition d’étude comme on en aimerait de plus fréquentes.

Jean Carasso

Comments