Editorial


Maintes fois, au cours de ces dernières années, nous avons profité de la parution de nouveaux livres, ou en avons recherché d’anciens dans le fonds Nahmias, pour commenter l’expulsion des juifs d’Espagne, ses conséquences - le fait fondateur de notre culture sépharade - et les mécanismes de l’Inquisition.

L’angle de vision était le plus fréquemment espagnol.

Dans ce numéro, et grâce à un excellent recueil collectif qui vient de paraître à New York, nous avons l’occasion d’éclairer l’aspect portugais de ce cataclysme, aux conséquences finalement assez différentes.  

Pour résumer brièvement, simplifiant un peu bien sûr, on dira qu’aux juifs d’Espagne fut proposé un choix : se convertir au catholicisme ou partir sous (effectivement) quatre mois de délai en ayant bradé leurs biens. A ceux du Portugal (qui étaient en grande partie les mêmes) cinq ans après, n’en fut laissé pratiquement aucun : ils furent convertis de force et en masse. Leur exode, s’il y a lieu, ne s’effectua qu’“au compte-gouttes” et s’étira sur des siècles, soigneusement entravé par les pouvoirs publics qui répugnaient à se priver de tant de forces vives. Dans ce second cas, il est donc impropre, comme on l’entend parfois, de parler d’“expulsion”.


Tout cela est bien exposé par divers contributeurs dans le recueil analysé.

Un livre sur ce qu’on appelle “L’affaire Mortara”, survenue en 1858 à Bologne, nous offre l’occasion de revenir sur la récente béatification de deux papes.

D’autres ouvrages très divers nous sont parvenus il y a peu, auxquels nous réservons une place. Parmi eux, comme presque dans chaque édition maintenant, un roman historique venant d’obtenir un notable succès en pays anglo-saxons.

D’intéressants et nombreux articles de revues étrangères, grecque et turque, sont recensés dans la rubrique afférente.

Muestra Lingua intéresse toujours de nombreux lecteurs et nous poursuivons ces pages.

La place occupée par la rubrique Musique est importante car des disques nous arrivent de toutes parts, montrant bien combien notre culture se poursuit et intéresse de plus en plus de personnes à travers le monde.

De même, le troisième numéro de notre édition américaine vient de paraître, tiré à mille exemplaires. Les échos sont favorables aux États-Unis d’Amérique mais notre distribution vers des anglophones d’autres pays est encore trop faible. Nous comptons sur vous pour nous aider dans ce domaine.

La Rédaction


Comments