Éditorial


La principale information apportée par ce premier numéro de l’an 2000 est celle du prochain lancement d’une édition américaine de la Lettre Sépharade.

En effet et si depuis des années nous poursuivons notre ascension régulière en nombre de lecteurs, en abondance de courrier, en nombre et qualité de livres et de disques reçus etc., en notoriété - c’est évident ! - nous nous heurtons au fait que de nombreuses personnes anglophones potentiellement intéressées n’importe où dans le monde, ne sont pour l’instant pas jointes.

Aussi lançons-nous le mois prochain une édition en américain et judéo-espagnol (voir en page 15).

Dans un premier temps celle-ci sera majoritairement constituée d’articles traduits de l’édition française, puisque l’équipe prenant en charge à Washington est rigoureusement bilingue.



L’évolution s’effectuera dans le sens d’une autonomie plus grande, avec traduction et publication dans les deux sens des articles les plus significatifs.

Bien entendu l’édition américaine offrira des nouvelles locales différentes de celles que nous publions en page 20 !

La réussite de ce projet dépend aussi de vous, lecteurs dispersés dans le monde, qui connaissez telles et telles personnes anglophones intéressées par notre langue, notre culture, notre passé, notre folklore. Faites-nous connaître leurs noms et adresses pour qu’elles reçoivent La Lettre Sépharade en anglais dès le premier numéro ! Merci vivement.
 
****
Un important article est consacré à Spinoza sur lequel il s’est beaucoup publié ces temps-ci. Nous y reviendrons d’ailleurs dans l’édition suivante tant la matière est abondante.

D’autres bons livres sont analysés, comme dans chaque numéro.
Vous aurez remarqué que nous mettons toujours en valeur ceux qui n’ont et n’auront pas la chance de bénéficier des grandes promotions médiatiques, mais dont les qualités nous paraissent notables, dignes d’une recension attentive. Les années passant, cela se confirme comme l’une de nos raisons d’être.

Les rubriques Poésie et Musique sont chargées tant nous avons reçu de matériel important et de qualité.
****
Après avoir réédité le récit de voyage en Orient de 1520 par Luis de Barthema1 (du fonds Nahmias) nous mettrons sous quelques semaines à disposition un livre de 1936 devenu rare et qui reste indispensable à toute étude démographique, onomastique et généalogique sur le sujet, malgré ce qui s’est publié depuis.
Il s’agit de l’œuvre du Grand Rabbin d’Alger Maurice Eisenbeth : “Les Juifs de l’Afrique du Nord”. Le tract inclus vous indique les conditions de ce tirage proposé en partenariat avec le Cercle de Généalogie Juive.

La Rédaction
Comments