Revues : Tiryaki - Il Tempo e l’Idea


En mars 1996, nous avions commenté le premier numéro que nous était parvenu de cette revue publiée à Istanbul, partie en turc et partie en judéo-espagnol. Dans les numéros suivants, plusieurs ont retenu notre attention :


Tiryaki 1

Dans le numéro 122, un hommage au Grand Rabbin Haïm Moshe Becerano (1846-1931) au travers d’extraits de la presse de son temps.

Dans la livraison 24, une étude sur les Dönmë, descendants spirituels de Sabetay Zvi. Illustrations entre autres de sa maison à Izmir, photos prises il y a quelques années, spécimen de son écriture, intéressante bibliographie.2

Un éditorial d’Avram Leyon “Sur la modestie” ne manque pas d’humour…

Dans le numéro 25, par Nesim Benbanaste qui vient de mourir, une bonne recension de tous les journaux juifs de Turquie depuis le siècle précédent, avec leur répartition selon langue et graphisme (judéo-espagnol en rachi ou en lettres latines), leur date, leur ville de parution et l’identité de leur responsable.

JC





 Il Tempo e l’Idea
3, sous la responsabilité de Bruno Di Porto, évoque, dans son n° 2 de 1998 une importante série de conférences offertes sous les auspices conjoints de la Faculté et du diocèse de Pise, au sujet de Saül de Tarse, connu par les chrétiens comme Saint Paul.

Il n’est pas possible d’évoquer ni de résumer toutes les interventions, mais l’idée maîtresse est que jamais dans ses propres paroles Saül de Tarse n’a renié son judaïsme, s’affirmant de la lignée d’Abraham et de la tribu de Benjamin.

Dans son n° 8 d’avril est évoqué un épisode peu glorieux dans l’histoire des Juifs italiens, retrouvé tout récemment et quasi par hasard dans des archives : La temuta protesta dei senatori ebrei per le leggi razziali - la craintive protestation des (11) sénateurs juifs contre les lois raciales, au cours de la séance du 5 décembre 1938 - protestation dans les coulisses… mais jamais exprimée !

JC


Comments