Editorial

Nous poursuivons dans la présente édition nos recherches dans la riche bibliothèque du fonds Nahmias afin d’éclairer le mieux possible pour nos lecteurs, et d’une manière variée, divers aspects de l’Inquisition en Péninsule ibérique.
 
Il faut bien le répéter : l’expulsion en fin de XVème siècle et l’Inquisition constituent les phénomènes fondateurs de notre culture sépharade.

Il ne s’agit pas, bien au contraire, d’occulter l’énorme masse de souffrances et de deuils engendrés par ces deux phénomènes de l’Histoire. Mais, sans eux, il n’y aurait pas de Sépharades, l’histoire de l’Espagne et la nôtre en auraient été changées.

Nous avons donc examiné successivement les réglements de l’Inquisition au Portugal, sur un livre de 1640, puis le grand auto-da-fe de Madrid minutieusement décrit par un ouvrage de 1680. Deux contributions (dont l’analyse du livre publié en 1723 par un protestant anglais) nous ont éclairés sur la vision du phénomène par ses propres victimes.
 
Dans le présent numéro, nous nous penchons sur le sort des juifs convertis des Baléares (dits les Chuetas, Xuetas en catalan) lesquels, vers 1775 ont à se plaindre d’être encore discriminés deux siècles après la conversion de leurs aïeux. Nous verrons la réponse du roi... Les deux documents : “Mémoire” et “Réponse royale” font partie du fonds Nahmias.

De même, dans la parution suivante et grâce à deux livres (dont l’un de 1613), nous nous intéresserons au sort des Moriscos - musulmans pourtant convertis au catholicisme - expulsés à leur tour d’Espagne en 1610.
Les contributions prêtes pour ce numéro sont si abondantes que nous avons dû nous résoudre à le tirer sur 24 pages, ce qui à notre sens est trop lourd. Et pourtant, nous n’ouvrons dans cette livraison ni la rubrique “Revues”, ni la rubrique “Musique”. Nous reviendrons dès la prochaine parution à la présentation habituelle sur 20 pages.

Nous terminons la série des trois articles sur l’attitude de l’Espagne et du Portugal face à la Choah en honorant quelques belles figures, de même que l’ensemble sur les Sépharades de Hambourg. Trois articles reviennent sur Smyrne et Salonique en fin de XIXème siècle et jusqu’à 1940, puis nous rappelons un poète peu connu d’Amsterdam et nous extasions enfin devant un superbe livre de cuisine.

La rubrique Muestra lingua est dense, faisant le point sur les recherches musicologiques actuelles dans notre domaine.
La Rédaction
Comments