Revues : Nos confrères en Amérique FeSeLa - Sefardica - Foro - El Vocero



La Federación Sefaradi Latino-américana - FeSeLa
,
dont le président est José Menascé, est fort active et poursuit un travail offensif de maintien de notre culture. Son champ d’action nest rien moins que le monde hispano et lusitophone dAmérique, cest dire quelle fédère des comités locaux depuis le Chili jusquau Mexique. Son siège est en Argentine, où elle publie :

-
Noti FeSeLa, un bulletin offrant aux lecteurs de nombreuses nouvelles des diverses communautés dici et là. Dans le n° 13 d’avril-mai 1995 par exemple, la Rédaction rend hommage à Angel Sanz Briz, responsable de la Légation dEspagne en Hongrie en 1944 et qui, distribuant des visas sans compter, apposant des affiches avec drapeau espagnol sur les façades dimmeubles quil parvenait à louer pour y abriter des Juifs, réussit à en sauver 4300 de la déportation. Face aux pouvoirs publics hongrois, la version officielle était que ces personnes étaient dorigine espagnole, des “protégés” ayant antérieurement bénéficié des dispositions prises par Primo de Rivera en 1924. Les autorités hongroises accordèrent satisfaction pour 200 personnes. Et Angel de distribuer des visas dont la numérotation restera toujours inférieure à 200,...majorée dune lettre indice...  

Il apparaît que, sur le nombre de 4300, moins de 200 étaient réellement Sépharades. Le mérite de cet homme courageux nen était que plus grand1!

En présence de José Menascé, le directeur de Yad Vachem vient de reconnaître Angel Sanz Briz, décédé entretemps, comme Juste parmi les Nations, et en présence aussi de sa veuve Adela Quijano.
Angel Sanz Briz, un autre Raoul Wallenberg ?

Sefardica
une revue de haut niveau comportant des reprises darticles essentiels parus dans des revues du monde entier, ainsi que des contributions originales. Nous citions et commentions dailleurs cette revue dans notre LS 14.

L’
ensemble des deux, paraissant depuis une dizaine dannées offre une bonne vision de la vitalité de notre culture en Amérique non-anglophone.


Sur 
la lancée, sachez aussi que nous venons de recevoir une revue que nous ne connaissions pas encore, éditée au Mexique :

Foro de la vida judía en el mondo2
 dont le responsable est Jacob Contente,
fondée en 1989 et tirant actuellement à 3000 exemplaires. 

 Le contenu du numéro daoût 1995 est varié : commémorations, récits historiques, reportages, réflexions, proverbes sépharades etc.
 
De même nous parvient du Chili El Vocero de la comunidad israélita sefaradi
3, mensuel fondé le 1er septembre 1978, bien présenté, illustré, comportant des nouvelles locales (dans le présent numéro doctobre 1995, une ballerine cubaine sépharade ayant trouvé refuge au Chili, lassée dune vie pleine de frustrations, nous conte son odyssée et nous renseigne sur les 1500 juifs résidant actuellement à Cuba, répartis en trois synagogues : une orthodoxe, une sépharade et une libérale) et des articles de culture générale, souvent extraits de livres ou autres, d’éducation religieuse etc.

Une page en 
lingua muestra clôt ce numéro, consacrée à Jacob Rodriguez Pereira4, juif de Bordeaux né en 1715 et précurseur en matière d’éducation des sourds-muets à la communication.
Comments