Généalogie : Georges Alphandéry


La LS a été reçue de façon fort aimable et courtoise par Georges Alphandéry.

Cet infatigable chercheur et collectionneur est un pur comtadin1 qui nous a ouvert ses archives, fruit de trois-quarts de siècle de travail.

Nous racontons par ailleurs cette visite en citant quelques unes des merveilles qui nous furent montrées2.

Le document extraordinaire dont il sera question ici est un arbre généalogique de sa famille que Georges Alphandéry a réussi à faire remonter jusqu’au tout début du XVIème siècle à force de recherches dans les archives des “carrières” (les quatre villes du Comtat Venaissin où les Juifs avaient été autorisés par le pape à s’établir : Avignon, Carpentras, Cavaillon et l’Isle sur la Sorgue)3. Ces recherches débutèrent sous l’occupation allemande pour des motifs d’opportunité, au moment où l’on croyait encore que les Juifs français depuis n. générations pourraient être épargnés par l’occupant. 
Puis elles se poursuivirent car Georges y prit goût et intérêt.

Il apparaît clairement que le maillon d’une seule génération manque pour relier à l’expulsion d’Espagne en 1492. Et Georges Alphandéry ajoute qu’il possède des photos de tombes de cimetières de la région de Valence portant son nom.

Il nous montre aussi un livre de Gustave Bayle, publié en Avignon en 1882 : “Les médecins d’Avignon” établissant qu’en 1518 la municipalité de cette ville s’attacha les services, pour aider à lutter contre la peste, de quatre médecins et chirurgiens juifs, dont Mossé Alfandary. 

C’est la première fois que nous avons sous les yeux la preuve évidente du lien entre des expulsés d’Espagne et des “Juifs du pape”.

Allons plus loin dans la réflexion spéculative, constatant que le patronyme, dont la signification est “percepteur”, est de conso-nance arabe (le préfixe “al” est caractéristique), effectivement représenté en Espagne du sud, et pourrait montrer que les ancêtres, berbères convertis au judaïsme, vinrent d’Afrique en 711/719 lors de l’invasion musulmane, ou plus tard...

Il faut garder en mémoire que Juifs (parlant l’arabe dans leur vie quotidienne) et musulmans arrivant ensemble du Maroc représentaient une civilisation notablement avancée ! Merci à Georges Alphandéry, avec nos plus vives félicitations et l’expression de notre admiration. 

Précisons tout de même pour l’en féliciter, que Georges est né dans les premiers jours de l’année 1900...

Jean Carasso
Comments