Recherches familiales




Les frères Henri et Bernard Amariglio seraient reconnaissants aux lecteurs qui pourraient leur fournir des renseignements sur leurs grands-parents saloniciens Amariglio et Benshoam, arrivés en France en 1929. Le père dHenri et Bernard est né en mars 1905 et leur mère en février 1912. Tous les autres membres de ces familles, restés à Salonique, semblent avoir éportés sans retour.
Qui peut éclairer Henri et Bernard ?



René
 Levy-Perahia
 nous fait parvenir un très intéressant arbre généalogique de la lignée Perahia documentée dans les Pouilles au milieu du 15ème siècle (Samuel ha-Cohen, dont le fils fut Perahia lItalien ha-Cohen, premier porteur connu du nom primitivement prénom).
Plus près de nous René recherche les enfants d’Elie Pessah (Salonique 1895, déporté de Paris sans retour dans le convoi 45 avec son père Aron) ayant échappé à la déportation et vécu à Paris : Annette, d’un premier lit, puis Corinne (épouse Samuel) et Micheline pouse Meniane) d’un second. A défaut de ces personnes, leurs enfants.








Nous rappelons, comme au terme de chaque note concernant un livre publié aux USA, que la Sephardic House est à votre disopsition pour vous le fournir, aux conditions indiquées chaque fois. 2112 Broadway, suite 200 A - New-York NY 10023 USA
 







La relation du travail de Matilda Morcillo-Rosillo, de l’
Université d’Albacete, pages 3 et 4 de notre numéro précédent, a suscité deux questions de notre lecteur Albert Arditti de Marseille :
- Qui avait entendu parler de cet Arditti, proprié
taire dans les années 1920 de la Tour Blanche et dun théâtre à Salonique ? Qui se connait un lien de parenté avec lui ?
- Parallè
lement, qui a pu connaître le père dAlbert :
David Arditti, né probablement à Smyrne en1875 et mort à Paris en 1934, marié à Julie Francès de Salonique, morte à Auschwitz en 1942, ayant tous deux vécu à Paris depuis 1914 ?
Albert, né lui-même en 1909, navait quun seul frère Max né en 1905 et décédé en 1971, de sorte qu’il na que fort peu de renseignements sur ses ascendants et serait reconnaissant à qui pourrait l’éclairer.

Comments