Itamar. Les noms et prénoms hébreux d’hier et d’aujourd’hui Shoshana Atlan-Sayag

Editions du Cerf, Paris 1994, 140 pages.

Il sagit dun travail de recensement des noms et prénoms cités dans les différents livres de la Bible, classés dabord par ordre alphabétique, puis reventilés selon le livre d ils viennent, par sujet, par sexe.

C’
est làme louvrage type de ce que permet une bonne exploitation de lordinateur.

Nous y trouvons, en ce qui nous concerne, un certain nombre de noms et prénoms qui sont devenus patronymes dans notre microcosme sépharade balkanique, avec bien des indications utiles.  Prenons par exemple le nom de Gabbaï
Nous apprenons qu’il est masculin, quil figure dans Néhémie 11. 8, quil illustre là un des hommes de retour d’exil de Babylone et quil signifie “administrateur”. Nous est aussi fournie sa graphie en hébreu.

Voyons 
Ovadiah : masculin. Obadia 1.1, “serviteur de Dieu”, prophète.
Cherchons 
Pinhas : masc. Exode 6.25, “le nègre”, fils d’Eliezer.  Ainsi, futurs parents, vous ne prénommerez plus au “coup de dés” vos filles et garçons à naître...

La LS 


Dans le prochain n° à paraître en mars 1995, nous commenterons les livres suivants qui nous sont déjà parvenus : Maria Efthymiou : 

Juifs et chrétiens dans les îles sous domination turque de lEgée du Nord-Est : les difficultés dune coexistence féconde”. Nous rappellerons son étude acceptée par lUniversité de Paris I-Sorbonne en 1984 pour le titre de Doctorat du 3ème cycle, publiée en français à Athènes en 1988 : “Rhodes et sa région au 18ème siècle : activités portuaires”, ainsi que d’autres travaux.

Jack Handeli : A Greek Jew from 
Salonica remembers , en américain traduit de lhébreu, préfacé par Elie Wiesel. Jérusalem 1992, New-York 1993.

 
Et toujours à propos de livres à venir:

 Klara Perahya, après le succès du collectif : Erensya Sefaradipré-pare, avec une équipe renouvelée, un second recueil de proverbes et expressions.
et bien d’autres , annoncés.    
Comments