Editorial

A propos dEspagne.

Il est beaucoup question de lEspagne dans ce numéro, vous vous en apercevrez très vite.

Nous l’ouvrons sur le rappel de quelques paroles très fortes, extraordinairement lucides, prophétiques peut-être, de Don Isaac Abravanel lors de la dernière entrevue du printemps 1492 à lui accordée par les souverains catholiques pour les supplier encore une fois de ne pas signer l’édit dexpulsion, dans lintérêt des deux parties en cause. Cest dans la livraison dautomne de “Los Muestrosque nous avons repéré ce texte.

Et comme en contrepoint, tout de suite après, le bulletin du Musée Sépharade de Tolède nous rapporte quelques paroles prononcées par le roi Juan Carlos, à la synagogue de Madrid, au printemps 1992.

Puis Alain Gicquiaux nous décrit latmosphère très fraternelle, très enthou-siaste, du colloque de Tudela, que nous avons annoncé dans le précédent numéro, avec le projet dinaugurer bientôt dans le vieux quartier de la ville une plaza de la Judería.

Cependant que plusieurs universitaires espagnols, probablement non-juifs, continuent de nous envoyer spontanément articles, livres et cassettes musicales, montrant de lintérêt pour leurnotre passé commun.

Tout cela fortifie ce que nous donnions comme possible dans le numéro précédent : que les intellectuels espagnols, au moins, sintéressent aux Sépharades. Quant aux politiques, cela reste à confirmer... Dé Pulido, au début du siècle, constatait la même chose...Mais on ne peut quobserver avec intérêt les indiscutables frémissements de certaines municipalités et autorités provinciales, sen réjouir et scruter attentivement la suite...


 
Jean Carasso
Comments