Los muestros


Lisez sans faute dans le dernier numéro -16, de septembre 1994 - de “Los Muestros1 un passage du livre de David Rafael paru en anglais et repris en judéo-espagnol par Eliezer Papo, intitulé Lultime argumentation des Juifs.

Il sagit des paroles que lon prête à Don Isaac Abravanel lorsqu’en compagnie dAbraham Senyor il fut reçu à la cour d’Espagne en mars 1492, engagé à parler librement pour la dernière fois, autorisé à présenter lultime argumentation des Juifs afin d’ éviter lexpulsion.

au lieu de nous expulser..., je vous dis :

- aidons-nous les uns les autres. De mê
me que nous sommes aujourdhui honteux de notre impuissance, votre nation souffrira du déséquilibre que vous mettez en mouvement. Dans les siècles à venir, vos fils paieront cher votre erreur d’aujourdhui. 
Vous admirez la conquête par les armes, vous deviendrez une nation de conquérants passionnés dor et de biens seulement, vivant avec et mourant par l’épée, gouvernant selon le droit animal. Et pas seulement : vous deviendrez une nation danalphabètes.... et un jour lEspagne se demandera à elle-même: que nous est-il advenu ? Pourquoi sommes-nous devenus la risée des nations ? 

...et les plus lucides verront le jour présent comme le début de cette décadence nationale, et vous pointeront du doigt, vous autres souve-rains catholiques, Ferdinand et Isabelle, conquérants des Maures, expulseurs des Juifs, fondateurs de l’Inquisition et destructeurs de lintelligence espagnole, disant de vous : ceux-là furent les artisans de notre chute”.
 Ces fortes paroles ne sont-elles pas prémonitoires ?

Comments