Cassettes reçues : Angel Carril


Cest avec une humilité sympathique, timi-dement et comme en s’excusant dentrer sur un territoire qui nest pas le sien, quAngel Carril, cet universitaire diplômé en histoire et géographie aborde le folklore judéo-espagnol chanté. Il exprime lui-même, dans son introduction à une cassette : “Cest avec admiration et respect, par-dessus tout avec sentiment, que je mapproche maintenant de la mémoire de cette tradition musicale judéo-espagnole...”.


Il réussit assez bien son entrée...par le choix dabord des mélodies, généralement moins connues, plus variées quant à leur provenance que celles que l’on entend fréquemment en divers entregistrements (Susana Weich-Shahak la aidé, voir plus haut), puis par le fait que ces textes chantés étant généralement des textes dhommes, il est agréable dentendre une belle et forte voix masculine les interpréter.


Cette voix grave est bien mise en valeur par un rythme parfois un peu lent qui laisse toute sa place à une orchestration sophistiquée.

Angel Carril, vous avez déjà gagné votre place parmi les classiques de ce folklore1.

Qui nous organisera en France le bon récital dAngel : Cuando el Tiempo no borra la Huella. (Lorsque le temps n’efface pas lempreinte ) ?
Comments