Enquête généalogique : Les lignées Hatchwell



Miriam Kurzweil
, fille de Sol Hatchwell et petite fille du rabbin de Haïfa Massoud Hatchwell nous communique dIsraël un intéressant et substantiel travail en français et en hébreu, concernant diverses lignées porteuses de ce nom dont lorigine, dit-elle doit être recherchée à Tanger au début du 19ème siècle, de provenance espagnole.  

Le but de sa recherche - et elle demande laide de quiconque voudra bien la lui offrir - est de trouver le chaînon manquant avec la branche paternelle de la très belle Solica Hatchwell, née en 1820 à Tanger. Cette fille de 14 ans attira sans le vouloir le regard d’un jeune musulman qui en tomba immédiatement amoureux et voulut la convertir à l’islam. Même mésaventure arriva au sultan Muley Abderrahman à qui l’on soumit le cas fort insolite de cette gamine refusant obstinément avec un grand courage toute conversion.

Le sultan la fit décapiter sur la place publique faute davoir réussi à la convertir. Sa dépouille, depuis peu ramenée au cimetière de Fez na cessé de constituer un lieu de pélerinage pour juifs et - curieusement - musulmans.

Nous transmettrons à Miriam toute information qui nous parviendra.



Laurence Hazan nous fait savoir qu
elle travaille sur un arbre de la descendance de Yaacov Barki, Smyrne ca 1750, avec des ramifications en Amérique du Sud, Europe, Israël et Australie. Elle se tient à disposition. Mais quelques éléments lui manquant encore, elle recueillerait volontiers des informations.

De même, elle détient quelques éléments, très incomplets, sur les familles Melamed de Magnésie et Smyrne, et Azicri de Smyrne, depuis ca 1750-1775.

Nous lui transmettrons tout courrier.



 
Mireille Mazoyer-Saül et David Benbassat-Benby ont aidé à la composition de ce numéro,
et l’ont intégralement révisé.  



Comments