Documents reçus : Occupation grecque de Smyrne

de 1919 à1922, et conséquences financières sur les habitants sépharades de la ville.
Matilda Morcillo-Rosillo est une universitaire espagnole enseignant l’Histoire contemporaine à l’Université de Castille d’Albacete et qui travaille sur les relations hispano-helléniques entre 1833 et 1931.

C’
est à ce titre quelle sintéresse au sort des minorités sépharades en territoire hellénique et quelle nous communique une intéressante étude sur la lutte sourde entre les autorités grecques et le gouvernement espagnol dans les circonstances suivantes :

La Grèce, exsangue après la guerre, dut trouver de largent entre autres pour indemniser les habitants du territoire occupé d’Asie Mineure ayant subi des exactions et dommages de la part de ses troupes. Aussi décida-t-elle de réduire de moitié la valeur des billets de banque grecs en circulation, en les coupant effectivement par le milieu, une moitié restant en circulation, l’autre moitié de chaque billet constituant une contribution obligatoire à un emprunt forcé rapportant 7%.
Les étrangers - ni grecs ni turcs - étaient exemptés de cet emprunt forcé et le gouvernement espagnol demanda, sans l’ob-tenir finalement, quil en soit de même des Juifs protégés espagnols.

Il s’
agit dun épisode historique peu connu. Ce travail a été présenté au XIème Congrès Mondial des Etudes Juives, à Jérusalem en juin 1993.

Matilda nous promet d’
autres commu- nications, spécialement sur les Juifs de Salonique de 1913 à 19311.
Comments