Muestra lingua

Plusieurs de nos lecteurs, généralement nés après la guerre, regrettent de navoir pas recueilli de leurs parents la moindre pratique de notre judéo-espagnol et demandent comment l’étudier, le pratiquer, et sil existe un manuel ?

Comment l’étudier est une question à laquelle nous avons apporté réponse - pour les Parisiens du moins - dans notre numéro précédent : il existe deux cours à Paris.

Curieusement par contre, il n’existe pas - à notre connaissance - un seul manuel au monde, bien que plusieurs soient en gestation. C’est une question qui sera certainement abordée à la réunion mondiale des judéo-hispanophones organisée en Israël par MORIT au mois davril prochain1.  Nous avons décidé sans attendre, de commencer dès le présent numéro la publication dun petit texte sous forme de dialogue qui se poursuivra dune livraison sur lautre, oeuvre dIsacco Hazan.

Cest volontairement que nous ne traduisons pas intégralement, souhaitant que les lecteurs sefforcent à la compréhension, surtout en lisant plusieurs fois de suite le texte à haute voix.

Nous facilitons toutefois la tâche par quelques notes au bas.

Nous serions très reconnaissants aux lecteurs intéressés de nous faire savoir sils aimeraient plus dindications, une traduction, des renseignements grammaticaux ou quelque autre information.

Se trata de dos vyejos amigos ke se encontran.


Chemuel
- Avramatchi ! Ke haber
2 ? Ke aze David, tu haver3 ? Sinti ke estava malo.

Avram
- Chemueliko ! Ande estavas todo esto tyempo ? Lo ke parese ke ay anyos ke no mos vimos ! Machalla
h ! T’engodrates ! Pasado sea ! David, mi haver, estuvo hazino4. 

Chemuel
- Agora, que tal esta ?


 Avram
- Todo bueno, benditcho el Dyo ! Las krizas de sisyones5 ya le ama
haron6,  grasyas a una melizina7 d e lAmerika.

Chemuel - Si no me vites pasar estos tyempos por tu butika, es ke parti en viaje por unas kuantas semanas ; kaji mes i medyo.

Avram
- Ande partites ? Tendras un alay8 de kozas de kontar ?

Chemuel
- Parti a la Evropa por etcho9.  Komo lo puedes endevinar, ize un djiro muy grande. Te vo a kontar esto kon mas detalyos otra ves, si kere el D
yo. Saludes ande ti. Adiyo !

Avram
- Chalom ! Saludes a Reyna, i beza a las kriyaturas d
e mi parte.

Chemuel
- Grasyas. No mankare !
Nous avons adopté, dans un souci de clarification et d’uniformisation la graphie de “Vidas Largas”, mise au point par Haïm Vidal Sephiha, très proche dailleurs de celle pratiquée par le périodique “Aki Yerushalayim10  , la seule revue au monde rédigée intégralement en judéo-espagnol. Seule entorse pour faciliter lacquisition aux peu initiés : nous soulignons les “h” qui doivent se prononcer comme dans l’allemand “buch” ou l’espagnol moderne “mujer”

Comments