Recherches familiales

Cette rubrique connait le succès, et se trouve maintenant reprise aux USA dans “Erensia sefardi” diffusée à plusieurs milliers d’exemplaires. 
1 LS 6. Georges Teboul, de la région parisienne, retrouve dans les archives de Mostaganem le nom dune de ses arrières grands-mères : Sehou. Il se demande si ce nom, ainsi que celui, proche, de Siahou, ne sont pas des déformations dAsseo, patronyme très courant chez les balkaniques, l’équivalent dAnkaoua, croit-il savoir. Quelqu’un aurait-il des lumières sur cette question ?

2 LS 6
Rachel Perahia, de Nice rapporte qu’aidée par un travail de Michaël Molho à Salonique en 1937, elle a pu reconstituer un important arbre généalogique des porteurs du patronyme Perahia, remontant jusqu’à l’an 1500. Elle recherche, en France ou partout dans le monde des homonymes à qui elle fournirait ses informations pour leur faciliter leur propre travail de généalogie familiale et échanger avec eux quelques renseignements plus précis.
NDLR : Les Perahia, littéralement “fleur de Dieu” sont des Cohanim.


3 LS 6 Albert Béliphanté, de la région parisienne, recherche des homonymes (autre graphie : Belifante), et des de Toledo originaires dAndrinople et installés à Istanbul, comme son propre grand’père qui gérait une fabrique de confiserie dans cette ville, afin d’éclairer mieux son ascendance quil reconstitue mal.


4 LS 6 Mathilde Tagger, de Jérusalem, est particulièrement intéressée par la grande famille Duran dAlger, elle -même originaire de Majorque et de Provence au XIIème siècle. Cest le patronyme de son grandpère maternel. Qui tient des documents ou des informations sur cette illustre famille ?

Comments