Brèves : Le proverbe commenté d’Henriette Azen


Descendant par sa mère dune longue lignée de rabbins Bibas de Tetouan, qui s’étaient établis là depuis l’expulsion, et par son père, musicien judéo-arabe, dAndalousie, Henriette sefforce de retrouver dans sa mémoire des proverbes - et des chants quelle interprète dailleurs- quelle avait entendus dans son enfance. Nous en citerons un dans chaque numéro de la LS, avec sa traduction et son commentaire.

 El ke byen pensa, byen alkansa.

(Celui qui pense le bien, atteint le bien.)

 Celui qui na dans ses pensées que des idées bonnes et saines écarte de lui les mauvaises pensées. Il atteint une quiétude qui le rend heureux car il est constamment dans la sérénité.

Comments